PLAIDOYER EN FAVEUR DE L’EXONERATION DES TAXES SUR LES MATERIAUX DE REMPLACEMENT DES AMALGAMES DENTAIRES AU TOGO


L’amalgame dentaire (matériau à base de mercure utilisé pour obturer les cavités résultant de l'élimination de tissus dentaires affectés par des caries) est une cause de maladies graves et de pollutions majeures. On note quelques pathologies liées à l’exposition au mercure des amalgames dentaires : la cytotoxicité, La génotoxicité - le stress oxydatif - le cancer, la résistance aux antibiotiques, la pénétration du mercure de l’amalgame dans l’os et la mâchoire, des maladies de la peau, l’hypersensibilité au mercure, les désordres immunitaires, les maladies du cœur, des affections au système urinaire, la maladie d’Alzheimer, la maladie de Parkinson, la sclérose en plaques, la sclérose latérale amyotrophique, la « maladie des amalgames », des effets secondaires chez le personnel de la dentisterie, la stérilité, la susceptibilité accrue au mercure et aux amalgames, des troubles neurocomportementaux, le mercure dans les tissus infantiles, un risque accru de troubles neurologiques du développement, les réactions allergiques, l’électro galvanisme.

La pollution environnementale liée aux rejets du mercure des amalgames dentaires, se manifeste dans l’air et l’atmosphère, dans les cours d’eau, sols et des nappes phréatiques, la contamination de la faune et de la flore.

Avec l’évolution de la science et de la technique, divers matériaux d’obturation dentaires sans mercure ont été élaborés au fil du temps.

Par ailleurs, il existe de solutions de réduction des résidus mercuriels. Nous faisons, ici, référence à deux solutions : la chélation et la séparation.

Une analyse comparative en faveur des matériaux de substitution a été faite afin de comparer les avantages et les inconvénients économiques, sociaux et environnementaux des amalgames dentaires et des matériaux de substitution notamment les composites dans une perspective de durabilité. L’autre perspective de comparaison sera la rentabilité de ces deux groupes de matériaux. A l’analyse, il est évident que les matériaux d’obturation dentaires alternatifs sont plus durables et plus rentables que les amalgames dentaires au mercure.

En somme, la dangerosité de l’amalgame dentaire ne fait plus scientifiquement débat. Les innombrables maladies dont il est ou qu’il est susceptible d’être à l’origine, et les dommages écologiques qu’il peut provoquer sont connus. On dispose, aujourd’hui, de matériaux de substitution aux amalgames dentaires de bonne qualité, notamment, les composites. En plus de ces derniers, il ne faut pas perdre de vue l’importance des chélateurs et des séparateurs dans une optique de gestion rationnelle de rejets et d’émissions mercurielles.

Cependant, le coût de ces produits reste l’un des défis majeurs à relever pour leur vulgarisation, surtout dans les pays africains comme le Togo. Il sied de noter que si l’on prend en compte la gravité de pathologies et des pollutions que le mercure dentaire peut causer ainsi que les pertes économiques que tout cela engendre, on convient, volontiers, que le Gouvernement togolais se doit de faciliter ou de rendre disponibles, sur le marché national, aux dentistes et aux patients l’accès aux divers produits alternatifs, à des prix abordables. C’est l’intérêt du présent document de plaidoyer en faveur de l’exonération des taxes sur les matériaux de remplacement des amalgames dentaires au Togo.

Document: Exonération de taxe

Telecharger

.



Commentaires

Laissez un commentaire

Most Read