PROJETS RECENTS

Les projets suivants sont relatifs à la gestion durable des produits chimiques

  1. Février 2018, Togo, organisation d’un atelier de sensibilisation à l’élimination du mercure en dentisterie

L’action a pour objectif global la réduction, à court terme, de l’utilisation de l’amalgame dentaire à base de mercure, et de parvenir à l’élimination du mercure dans la dentisterie, d’ici à 2022 au Togo, à commencer par les enfants, les femmes enceintes et les mères allaitantes.

 

http://amiterre.org/les-amis-de-la-terre-togo/atelier-de-sensibilisation-et-dappropriation-en-vue-de-lelimination-du-mercure-dans-la-dentisterie-au-togo/

2. Octobre 2017, Togo, organisation d’une conférence-débat sur la nécessité d’une législation interdisant la production, la commercialisation et l’utilisation de la peinture au plomb

 

Il s’agit d’un projet de mobilisation en vue de la mise en place d’une réglementation visant à interdire la production, la commercialisation et l’utilisation de la peinture au plomb au Togo.

 

http://amiterre.org/les-amis-de-la-terre-togo/mobilisation-en-vue-de-la-mise-en-place-dune-reglementation-visant-a-interdire-la-production-la-commercialisation-et-lutilisation-de-la-peinture-au-plomb-au-togo/

 

 3. Octobre 2016, Togo, sensibilisation du public, en général, et des décideurs, en particulier, sur les dangers liés à l’utilisation de la peinture au plomb et les coûts économiques associés

 

Il était question de rendre sensibles les populations et les autorités compétentes sur les menaces à la santé humaine et à l’environnement et les implications économiques de l’intoxication au plomb.

 4. Mai 2016, Togo, collecte d’informations sur le site minier artisanal d’or, s’interrogeant sur d’éventuelles contaminations liées à l’utilisation de mercure dans l’amalgame de l’or

 

Le projet a pour objectif de faire l’échantillonnage de cheveux de femmes (avec leur accord explicite) à expédier dans un laboratoire aux Etats-Unis afin que celui-ci vérifie si ces échantillons contiennent des traces de mercure. Les femmes n’ont pas accepté de donner des pièces de leurs cheveux.