Atelier sur l’élimination de l’usage du mercure dans la dentisterie au Togo

Atelier sur l’élimination de l’usage du mercure dans la dentisterie au Togo

 

Contexte

Les produits chimiques sont destinés à apporter des solutions à l’humanité dans leurs différents domaines d’utilisation. A l’instar de plusieurs autres biens, ces produits ne sont pas sans incidence négative sur la qualité de vie de l’homme, comme l’atteste une littérature abondante sur le sujet.

Le mercure constitue une menace pour la vie de l’homme et pour l’environnement. La particularité est que le mercure est un élément de base dans la composition de nombre d’équipements médicaux notamment les amalgames dentaires. Le mercure intervient pour 50% dans la fabrication de l’amalgame dentaire. Cet amalgame est largement utilisé et, constitue le matériau d’obturation des cavités résultant de l’élimination de tissus dentaires affectés généralement par des caries. L’amalgame dentaire au mercure est le plus abordable répondant aux besoins de santé réparatrice.

Les effets dévastateurs du mercure sur la santé ont amené l’Alliance mondiale pour une dentisterie sans mercure à mener un combat d’avant-garde contre ce métal aux effets pernicieux et insidieux, qui, paradoxalement, est sensé soulager le patient. La finalité de l’Alliance mondiale étant de parvenir à l’élimination du mercure dans la dentisterie.

C’est dans cette veine que Les Amis de la Terre-Togo, avec l’appui de l’Alliance a pris l’engagement de mobiliser et sensibiliser les acteurs clefs concernés par le sujet. C’est ainsi que s’est tenu, les 25 et 26 février 2018, un atelier intitulé «  élimination de l’usage du mercure dans la dentisterie au Togo » suivi d’une conférence de presse. L’activité s’est tenue à la salle Entente du CASEF, à Lomé.

 

Objectif général

L’objectif de l’atelier est de réduire l’utilisation de l’amalgame dentaire à base de mercure et de parvenir à l’élimination du mercure dans la dentisterie d’ici à 2022 au Togo.

Objectifs spécifiques

Les objectifs spécifiques sont :

–Sensibiliser les organisations de la société civile des 5 régions administratives du Togo sur les dangers du mercure dentaire ;

–Informer les organes de presse sur les objectifs de l’action à mener ainsi que sur les résultats obtenus afin de les inciter à relayer l’information auprès du grand public.

 

Groupe cible

Le ministère chargé de l’environnement et celui de la santé, les opérateurs économiques du secteur de produits contenant du mercure,  les professionnels de santé et leurs organisations syndicales, les universitaires, les étudiants des facultés directement concernées, les ONG des secteurs de l’environnement et de la santé, les associations de défense des consommateurs et les médias.

 

Activités

Cet atelier a été meublé par des exposés et une séance de visionnage de film :

 

Exposés

Exposé 1 : le mercure : origine, différentes utilisations, dangers liés à l’utilisation ; fondements et portée de la campagne mondiale pour une dentisterie sans mercure.

Exposé 2 : Objectif, mission et équipe de l’Alliance mondiale pour une dentisterie sans mercure.

Exposé 3 : Intoxication au mercure dentaire : conséquences, prise en charge médicale/désintoxication et rôles des acteurs.

Exposé 4 : Séance d’échanges et de mobilisation des cadres de l’administration publique, des opérateurs économiques du secteur de produits contenant du mercure, des professionnels de santé, des universitaires et étudiants, des médias, des ONG et associations et autres groupes concernés dans la perspective.

 

Visionnage de film

–Toxicité de l’amalgame dentaire : « Santé sur les amalgames dentaires et, le mercure dangereux pour la santé ». 

–Les effets du mercure dentaire : « voici pourquoi il faut enlever ce poison de votre bouche »

Les  résultats obtenus

–Les organisations de la société civile des 5 régions administratives du Togo ont été sensibilisées sur les dangers du mercure dentaire ;

–Les organes de presse sont informés et outillés pour relayer l’information auprès du grand public.

 

A l’issue des travaux, les recommandations suivantes ont été formulées :

–Initier une campagne d’information, d’éducation et de communication sur les risques liés à l’amalgame dentaire au mercure, nécessité pour les patients d’exiger les amalgames alternatifs ;

–Définir des objectifs nationaux de soins, et de réduction de l’utilisation de l’amalgame et de gestion des déchets issus des soins dentaires;

–Veiller à la gestion rationnelle des déchets mercuriels au niveau de tous les secteurs (y compris médical, minier) ;

–Faire le suivi de la provenance des produits contenant du mercure au Togo, afin d’en assurer la traçabilité ;

–Conscientiser les professionnels du secteur des ampoules et ceux de la cimenterie sur les externalités négatives de l’utilisation du mercure ;

–Inciter le ministère chargé de l’environnement à initier un travail de sensibilisation des secteurs impliqués dans les émissions du mercure ;

–Créer au sein du ministère de l’environnement, une agence de gestion des déchets chimiques, ou doter les structures existantes (agence nationale d’assainissement et de salubrité publique, à titre d’exemple) de capacités leur permettant de gérer rationnellement les déchets mercuriels ;

–Interdire la commercialisation des produits cosmétiques à base de mercure.

–Interdire des soins dentaires à l’amalgame mercuriel aux femmes en âge de procréer et aux enfants.

–Partager les tâches entre le ministère de l’environnement et l’ordre des chirurgiens-dentistes, notamment en matière de contrôle des produits ayant comme dérivé le mercure.

 

 

 

Leave a Reply

Your email address will not be published.