De plus en plus, les arbres sont coupés de façon anarchique, dans les centres urbains tout comme dans les milieux ruraux et en forêt au Togo.

De plus en plus, les arbres sont coupés de façon anarchique, dans les centres urbains tout comme dans les milieux ruraux et en forêt au Togo.

De plus en plus, les arbres sont coupés de façon anarchique, dans les centres urbains tout comme dans les milieux ruraux et en forêt au Togo. Pourtant, l’arbre joue un rôle très important dans le maintien de l’équilibre des écosystèmes naturels. Il est un rempart contre les changements climatiques, la pollution de l’air, la dégradation du sol du fait du ruissellement de l’eau  et l’érosion éolienne. Il attire la pluie,  et est un combustible. L’homme y tire l’essentiel pour ses besoins vitaux, y compris pour se soigner ou pour ses fruits et feuilles.
Sur le plan touristique, il embellit les paysages, le jour, il est loisible de bien s’oxygéner à l’ombre des feuillages de l’arbre.
Sur le plan psychologique, l’on aiguise son système sensoriel et sa concentration sous l’arbre. Il est source d’imagination. Un écrivain à l’ombre d’un arbre y tire sa source d’inspiration. L’arbre offre un repos apaisant au paysan, suite à un travail soutenu.
Comme l’a dit l’ancien chef d’Etat ivoirien HOUPHOUET Boigny, « celui qui a planté un arbre avant de mourir n’a pas vécu inutilement ».

Leave a Reply

Your email address will not be published.